Veille mensuelle des Etats d’Europe centrale et balte – Fevrier 2017

Plusieurs projets énergétiques ont été rayés de la liste présentée par la Pologne pour le
cofinancement dans le cadre du Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (FEIS),
appelé « plan Juncker ». Il s’agit des projets dont la réalisation ne correspond pas au critère
d’émission inférieur à 550 kg CO2/MWh. Pour le groupe Enea il est question du projet de
construction d’un bloc à gaz de 300-500 MW intégré avec l’installation de gazéification de charbon
(IGCC). Le groupe PGE s’est vu rayer de la liste le projet de mise en place d’installations de
désulfuration et de réduction de NOx dans deux centrales en cogénération et le programme
d’investissement dans la centrale électrique Pomorzany. Actuellement, la BEI qui finance les
projets dans le cadre du plan Junker, analyse deux autres grands projets énergétiques. Le
premier, celui de PGE Energia Odnawialna, porte sur la construction de parcs éoliens off-shore
d’une puissance de 1050 MW. Sa valeur estimative s’élève à 13 Md PLN (3 Md EUR). Le second
projet, d’une valeur de 2,35 Md PLN (546,5 M EUR), concerne l’extension et la modernisation du
réseau de distribution d’électricité détenu par Energa Operator.

Plus d’information dans le pdf